La femme qui danse

Je me suis souvenue de la femme qui danse.

Son corps vibrant au rythme de la musique et des chants des hommes. Le mouvement de ses mains, décrivant des arabesques, embrassant l’air de leur souplesse.

Je me suis souvenue de la femme qui danse.

Son corps qui s’offre sous sa jupe aérienne. On devine juste le mouvement de ses pas sous le tissu lourd de promesses. Des pas sûrs et précis.

Je me suis souvenue de la femme qui danse.

Son corps né pour le plaisir. Plaisir de donner et de recevoir. Plaisir des sens déployés dans ce balais solitaire qui lie le tempo à la terre.

Je me suis souvenue de la femme qui danse.

Son corps nimbé d’or – un trésor. Rien n’est à elle et tout lui appartient, dans cet instant de communion sublime. Un corps à corps avec elle même.

Nul ne saurait troubler la danse de la femme qui s’éveille…

Advertisements

Sensations…

Nous jouons d’un commun accord
Avec la variété des plaisirs
Sur les pentes vallonnées du désir
S’abandonnent nos corps

L’ivresse nous entraine sur des chemins
Qu’hier encore j’aurai fui
Certaine qu’au petit matin
Il ne resterait de nous que des perles de pluie

Main dans la main nous découvrons
Un univers à nul autre pareil
Où tous nos sens en éveil
S’embrasent à l’unisson

Frissons, jouissance, excitation
Autant de sensations qui nous bouleversent
Autant de sentiments qui nous traversent
Chaque fois, un peu plus fort, nous nous aimons

Let’s make love

I want to

Kiss you, Lick you

Taste every part of your skin

Savor the nectar of your arousal

Find my way around your body

Feel your desire burning

See the spark of lust in your eyes

Watch you wanting me as much as I want you

Naked and free

Making love with you

Is such a precious bonding

That takes us to spaces

I never imagined could exist.